Monsieur Jean-Pierre LAVEINE
26 mars 2020
Monsieur Jean-Pierre LAVEINE
26 mars 2020
Afficher tout

Monsieur Jean-Pierre LAVEINE

Patrick Deguines
Étude Mercier
14 rue des jardins
59000 LILLE
pdeguines@mercier.com

Cher Professeur,

Je suis au regret de décliner votre invitation à vous rendre une dernière visite pour les raisons que vous savez.
Néanmoins , sachez que votre proposition post-mortem, sous cette forme était irrésistible et dans toutes autres circonstances , je me serai rendu disponible
Mais qu’à ne cela ne tienne , j’accepte votre proposition de « soliloquer de conserve »
à distance…
Avant de commencer ce surprenant dialogue,j’aimerai procéder , si vous le permettez à une petite explication de texte.
Soliloquer : se parler à soi-même
Mais vous précisez « de conserve » c’est-à-dire ensemble
C’est un peu surprenant , « de se parler à soi-même en parallèle » mais essayons, il serait tellement malvenu de ne pas répondre favorablement à vos dernières volontés.
Et puisque ce courrier est destiné également à être lu par votre famille, commençons par les présentations:
Je m’appelle Patrick Deguines et suis commissaire-priseur à l’étude Mercier , responsable du département Art depuis 1999
Je vous connais , au moins depuis cette date et peut-être même avant lorsque j’étais stagiaire rue Sainte-Anne, l’autre étude de lille .
Mais qu’importe, parlons plutôt de vous .
En tant que commissaire-priseur , je connais la plupart des visages de mes clients, mais je ne retiens pas toujours leurs noms et ignore la plupart du temps leur profession.
Bien évidemment cher professeur, vous veniez régulièrement à l’hôtel des ventes et comment ne pas vous remarquer:
Un physique d’acteur américain avec un sourire quasi permanent illuminant votre visage, beaucoup de courtoisie et la chemise fermée souvent par cette surprenante cravate lacet .
Je vous ai croisé ainsi pendant des années sans avoir la curiosité, déplacée, de vous demander ce qui occupait, par ailleurs,votre existence.
Mais le hasard faisant parfois bien les choses, à l’occasion d’une visite au musée des sciences naturelles de Lille avec mes enfants, j’eu la curiosité de tapoter sur un des écrans didactiques placés à la disposition du public et qu’elle ne fut pas ma surprise de vous voir apparaître .
J’avais enfin compris ce que vous faisiez dans la vie. J’en discutais quelques jours après avec vous à l’occasion d’une de vos visites à l’hôtel des ventes . Vous m’aviez alors expliqué votre métier et très gentiment proposé de me faire une visite privée du musée pour moi et mes enfants.
J’ai compris , à partir de ce moment là , à quel point vous étiez passionné par votre métier et foncièrement gentil, deux qualités primordiales à mes yeux.
Je vous ai ainsi côtoyé pendant des années ( vous voyiez également régulièrement Agnès Deswarte, fidèle collaboratrice de l’étude et l’une de vos proches voisines).
Votre dernière visite à l’étude remonte à deux mois environ où, très élégamment, comme toujours, vous m’aviez demandé l’autorisation de garer votre véhicule sur le parking de l’étude et nous en avons profité pour échanger quelques mots
A défaut de ne pouvoir vous rendre visite, il était important pour moi de vous rendre hommage et de pouvoir répondre à ce faire-part de décès hors normes comme la belle personne que vous étiez
J’espère que ma réponse , de là où vous êtes, vous aura plu

Bon vent cher Professeur et bien tristement à votre Famille

Patrick Deguines

PS : j’espère que votre chienne adorée Iaskia a été recueillie par quelqu’un de votre entourage